jeudi 4 décembre 2014

Medjugorje : premières guérisons '(suite et fin) : Le cas Agata Vajdic et Andrea juin 1982 et la similitude entre Medjugorje et Fatima


Extraits du livre  de Gianfranco Fagiuoli sur Medjugorje  , envoyé spécial du Courrier du dimanche.


Le 25 Juin 1982, le jour même où je ai parlé avec Mara Odak, le Père Vlasic, aumônier de jeunes visionnaires, m'a invité au presbytère pour me faire savoir une vieille dame, Agata Vajdic, une résidente de la ville de Varazdin, près de Zagreb.  
En la présentant,
il dit simplement: «C' est la grand-mère d'un enfant miraculeusement guéri par la Vierge."



Voici l'histoire qui m'a fait la femme. «J'ai une nièce nommée Andrea, est âgé de huit ans et elle est la fille de mon fils, qui est agriculteur. 
Une mauvaise journée, le 3 Juillet 1981, Andrea est tombée de son vélo et est devenue très malade.On l'a amené à l'hôpital à Zagreb. De nombreuses complications et la santé de l'enfant est devenu très grave. 
Les médecins ont diagnostiqué des métastases tumorales sur les organes génitaux à sa jambe droite.

 C'était fini pour eux, disant que maintenant il y avait plus aucun espoir, tout travail était inutile, nous devions nous préparer au pire. Mais je ne savais pas quoi faire et je n'ai pas voulu démissionner. Je suis une croyante, j'ai foi en Dieu et la Vierge ... ».




Agata Vajdic  décida d'aller en pèlerinage à Medjugorje pour implorer la Vierge de sauver la vie de sa petite-fille bien-aimée. Elle est arrivée ici le 7 Novembre a assisté à la messe du soir, s'est confessé et a reçu la communion, priait dévotement la Gospa demandant son intercession. 




Elle est partie, ramassée dans un mouchoir une poignée de terre de la Colline des Apparitions  et avait dans une bouteille un peu d'eau bénite de l'église.





Continuant sa narration : "De retour à la maison, je suis allée au lit de la jeune fille et j'ai massé doucement le ventre et  la jambe malade jusqu'aux pieds ; puis je l'ai arrosé d'eau bénite. J' ai répété la manoeuvre le lendemain et immédiatement la petite a commencé à se sentir mieux. 

De là, nous avons pris une semaine pour aller à l'hôpital pour un bilan de santé.Les médecins étaient dans l'incrédulité et l'étonnement, on nous a dit que Andrea n' avait aucun mal, qu'elle était parfaitement guérie ".

                   ---------------------------------------------


Matija Scuban Lauc, née en Studenac, demeurant à Karlsruhe (Allemagne). Elle dit: «J'étais paralysé de la jambe et de la main gauche. Le 20 Septembre 1981, lors de la prière dans l'église de Medjugorje, j'ai senti un choc électrique puissant qui a transpercé mon corps, surtout la jambe gauche.

 Je me suis levée et suis allée prendre la communion sans aide ". Jusqu'à ce jour, la femme avait besoin d'aide pour marcher. Trois fois ,j'avais été opérée, mais sans succès. Le 11 Mars 1982, Mme Matija a écrit à la paroisse de Medjugorje annonçant sa guérison. Elle a également envoyé les rapports médicaux du 4 Janvier et 18 Février 1982.

                      ----------------------------------------

Marica Kvesic de Podvranić-Kocerin avait une malade   musculaire. Elle ne pouvait pas bouger ses membres. Elle ne pouvait même pas manger avec ses propres mains. Elle a été traitée inutilement dans de nombreux hôpitaux yougoslaves. Sa sœur et sa mère Branka sont allés six fois en pèlerinage à Medjugorje. Puis elle alla chercher une grâce le dimanche.




 Maintenant elle marche normalement, alors qu'auparavant elle devait utiliser un fauteuil roulant. Son rétablissement a eu lieu dans l'église pendant la récitation du chapelet de Medjugorje pour la paix. Marica estime que sa guérison est un don de Dieu, par l'intercession de Notre-Dame. C'est ce qu'elle a dit  personnellement le 20 Février 1982. A la même occasion des documents médicaux ont aussi été présentés.

                      -------------------------------------------

Jerko Juric de Veljaci (Ljubuski), résidant à Paris. Il a eu un enfant avec une malformation congénitale au niveau des tempes, l'os pariétal droit et les yeux. Hospitalisé, les médecins parisiens se déclarent impuissants à guérir l'enfant.


 Ensuite, M. Juric a pris sa voiture et son fils et est allé en pèlerinage à Medjugorie. Arrivé dans le village de Yougoslavie, il est allé jusqu'à la colline de Podbrdo et a ramassé quelques poignées de terre à l'endroit où la Vierge Marie était apparue pour la première fois le 24 Juin 1981. Avec cette terre alors il a frotté la tête de l'enfant qui a immédiatement été guéri.




                      --------------------------------------------------

Une vidéo de 1957 sur Medjugorje qu'une lectrice m'a envoyé.

video


Film de 1957 en langue croate à Medjugorje, où on y voit travailler les gens dans la simplicité, à ramasser, embrocher et faisant sécher le tabac.

Quand on traduit la description de ce film, on peut maintenant comprendre le pourquoi des apparitions à cet endroit. 

"Les roches et de la terre", un documentaire de 1957, qui est le thème de Medjugorje, un endroit qui sera 24 ans plus tard  devenue célèbre pour les apparitions et qui a été visité par plus de 30 millions de personnes de partout dans le monde.

Depuis ce film a été filmé au moment où le plus élevé possible de la répression d'Etat contre le peuple de l'Herzégovine dans cet état, nous pourrions supposer que vieille église ne sera pas enregistré dans Medjugorje ainsi que la Croix-Montagne, où en 1933 a été érigé une croix votive pour le 1900e anniversaire de la crucifixion de Jésus-Christ contenant l'inscription: « Jésus-Christ, Rédempteur du genre humain », comme un signe de leur foi, d'amour et d'espoir, en souvenir des 1900 années depuis la mort de Jésus.

                    -----------------------------------------

Fatima 1917

Extrait du journal de Soeur Lucie.

La mère de Lucie était gravement malade
– Notre mère meurt dans la peine, à cause des chagrins que tu
lui as causés.Je m’agenouillai, inclinant la tête sur un banc, et je ressentis une amertume profonde que je n’avais jamais éprouvée auparavant.J’offris à notre bon Dieu mon sacrifice.
Peu après, mes deux sœurs aînées, voyant qu’il n’y avait plus
d’espoir, revinrent près de moi en me disant :

– Lucie, si c’est vrai que tu as vu Notre Dame, va maintenant à la Cova da Iria, demande-lui de guérir notre mère. Promets-lui ce que tu voudras, nous le ferons, et alors nous te croirons.

Sans perdre un moment, je me mis en route. Afin de ne pas être
vue, j’allai par des sentiers qui passaient entre les champs, en récitant le Rosaire. 


Je fis à la Sainte Vierge ma demande, laissant libre cours à ma douleur je versai d’abondantes larmes et je retournai à la
maison réconfortée, dans l’espoir que ma Mère chérie du Ciel m'accorderait la santé de ma mère de la terre.

Lorsque j’entrai à la maison, ma mère se sentait déjà un peu mieux et, trois jours après, elle pouvait faire les travaux du ménage.


J’avais promis à la Très Sainte Vierge, si Elle m’accordait ce
que je lui demandais, d’aller à la Cova da Iria neuf jours de suite,


accompagnée de mes sœurs, dire le Rosaire, et de marcher à genoux depuis le haut du chemin jusqu’au pied du chêne-vert; et, le
dernier jour, de prendre avec nous neuf enfants pauvres et, ensuite,de leur donner un repas. Nous y allâmes pour accomplir ma promesse, accompagnées de ma mère qui disait :



C’est étonnant ! Notre Dame m’a guérie, et il me semble que je n'y crois pas encore ! je ne sais comment cela s'est fait.

Commentaire : Vous remarquerez qu'il y a une similitude
entre ce que fait Soeur Lucie enfant à Fatima et ce que des milliers de pèlerins font aujourd'hui
à Medjugorje .



A Medjugorje, tous les jours,ils vont à la messe.Certains pèlerins escaladent le mont Podbrdo,pieds nus
et celà parfois pendant tout une semaine.




Souvenez-vous du témoignage : d'Ivona,dont Soeur Emmanuel a parlé.

Toutes les deux offraient des souffrances  en réparation pour les pêchés ou pour la guérison de leur proches.




A Medjugorje, nous faisons donc le même chemin de Croix qu'à Fatima en 1917.

http://www.pastorinhos.com/_wp/wp-content/uploads/MemoriasI_fr.pdf


25 août 1991


«Chers enfants, aujourd'hui je vous appelle à la prière, maintenant comme jamais auparavant, alors que mes plans ont commencé à se réaliser. Satan est fort et veut balayer mes plans de paix et de joie, il veut vous faire croire que mon Fils n'est pas fort dans ses décisions.





 C'est pourquoi j'appelle chacun d'entre vous, chers enfants, à prier et à jeűner avec encore plus de force. Je vous invite au renoncement durant neuf jours, de telle sorte qu'avec votre aide, tout ce que je voulais réaliser à travers les secrets que j'ai commencés à Fatima, puisse être accompli. 




Je vous invite, chers enfants, à bien saisir l'importance de ma venue et la gravité de la situation. Je veux sauver toutes les âmes et les offrir à Dieu. C'est pourquoi prions pour que tout ce que j'ai commencé puisse être pleinement réalisé. Merci d'avoir répondu à mon appel. »